Retour en haut

Série S (31 S) - Queen Victoria Memorial Hospital (hôpital anglo-américain de Nice)

par Dominique Demangel ; sous la direction de Mireille Massot, conservateur du patrimoine

Présentation

Cotes extrêmes

31 S 1-40

Intitulé de l'unité documentaire

Queen Victoria Memorial Hospital (hôpital anglo-américain de Nice)

Date de l'unité documentaire

1906-1975

Description physique

Type

Document d'archives

Nombre d'unités de niveau bas

63

Métrage linéaire

2,80

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Service d'Archives Nice Côte d'Azur

Langue des unités documentaires

français, anglais

Origine

Queen Victoria Memorial Hospital (Nice). Hôpital anglo-américain (Nice). British American Hospital (Nice)

Biographie ou histoire

Au XIXe siècle, Nice accueille en villégiature des hivernants fortunés venus de toute l'Europe. Parmi eux, les Britanniques se distinguent en créant des établissements spécialisés, telle la pension High School de Mme Price, aux Baumettes, fondée vers 1883 sur le modèle des écoles anglaises dans laquelle les enfants de nobles familles britanniques recevaient une culture classique, ou le Queen Victoria Memorial Hospital, construit entre 1903 et 1906 sur les plans de l'architecte Tiercelin en l'honneur de la reine Victoria à l'initiative de quelques membres éminents de la colonie britannique, dont Lord Salisbury, Henri Samuelson et Sir Livesey. Inauguré en mars 1906, la direction en est confiée à Miss A.-M. Hay. Le service médical est assuré par les docteurs Johnston Lavis, Th. Sinn, Marc de Levis, Edward H. Douty et Naz.

L'établissement fonctionne sous le régime de la loi française de 1901 comme une association sans but lucratif : un décret du 28 août 1906 rendu sur le rapport du ministre de l'Intérieur reconnaît comme établissement d'utilité publique l'association « Queen Victoria Memorial Hospital », fondée en 1902, et dont le siège est à Nice, avec pour objet de « faire construire et maintenir plusieurs pavillons au Mont-Boron destinés à recevoir et soigner des malades, étant sujets britanniques ou citoyens des Etats-Unis d'Amérique, sans distinction de religion ». L'hôpital est une œuvre de bienfaisance dont le but est uniquement charitable. Il contient trente-six lits dont vingt-quatre absolument gratuits et douze payants de 5 fr. au maximum de 50 fr. par jour ; le profit résultant des lits payants est affecté seulement à la maintenance de l'hôpital.

Des soirées de charité organisées à Nice, Monaco, etc. permettent également de drainer des fonds pour faire vivre l'hôpital, en sus des dons et legs dont il bénéficie de la part des riches membres de la communauté anglo-américaine établie sur la Côte d'Azur.

Dès 1914, il accueille des blessés des armées britanniques puis, après 1917, américaines. De 1940 à 1944, il est occupé par les troupes italiennes. Il ne rouvre donc qu'en novembre 1947, en présence de S.E. Duff Cooper.

A partir de 1968, la santé financière de l'établissement décline et l'hôpital menace à plusieurs reprises de fermer ses portes. Sa position géographique séduit les promoteurs immobiliers. La démolition des bâtiments est autorisée en 1972 et une résidence de luxe est construite à son emplacement.

Informations sur les modalités d'entrée

non connues

Mode de classement

Classement en 1995 par Dominique Demangel. Recotation par Marion Duvigneau en août 2016.

Statut juridique

Archives privées

Communicabilité

Accès libre sauf pour les articles 31 S 3 à 7 (dossiers de personnel) et 23 à 35 (dossiers médicaux) en application du Code du patrimoine, art. L 213.2.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée pour les documents librement communicables

Sources complémentaires

Sources internes

• Permis de démolir :

4 W 3396 : Deuxième demande de démolition de l'hôpital anglo-américain au 31-33 boulevard Maurice Maeterlinck par la SCI « Cap de Nice » (demandeur : SCI des Résidences San Marino) : plans (17 juillet 1972).

Sources externes

Archives départementales des Alpes-Maritimes :

4 M 372-378 : Associations et sociétés postérieures à la loi du 1er juillet 1901. – Enquêtes sur la constitution et le fonctionnement des sociétés reconnues d'utilité publique : rapports de police et correspondance (1894-1938).

2 Q 209 : Domaine affecté. – Forêt communale du Mont-Boron à Nice : concession d'une parcelle de terrain destinée à l'établissement d'une conduite d'eau au bénéfice du « Memorial Hospital » (1906-1907).

Bibliographie

Revue des établissements de bienfaisance. Librairie administrative de Berger-Levrault, 1907.

Judit KIRALY. L'Influence anglo-saxonne dans le développement et la culture de la Côte d'Azur, 1800-1940. Thèse en littérature et civilisation anglaises. Nice : université de Nice, 1997.

Colloque : 250 ans de présence britannique sur la Riviera. In : Recherches régionales, janvier-mars 2011, n° 197.

Rédacteur de la description

Marion Duvigneau, conservateur en chef du patrimoine

Informations sur la description

Rétroconversion par Marion Duvigneau, conservateur en chef du patrimoine (2016), de l'instrument de recherche dactylographié

Date de création de la description

vendredi 29 juillet 2016

Date de dernière modification de la description

lundi 9 janvier 2017

Descripteurs

Contenu

Informations bibliographiques

Informations de publication

Déclaration de titre

Titre : Série S (31 S) - Queen Victoria Memorial Hospital (hôpital anglo-américain de Nice)
Sous-titre : Répertoire numérique détaillé
Auteur : par Dominique Demangel ; sous la direction de Mireille Massot, conservateur du patrimoine

Déclaration de publication

Éditeur : Archives municipales de Nice
Adresse : Nice
Date : 1995

Profil

Création : Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 8-7.3 du jeudi 21 septembre 2017 . Date de l'export : mercredi 4 octobre 2017 (15:32 h). Rétroconversion de l'instrument de recherche dactylographié par Marion Duvigneau, conservateur en chef du patrimoine (juillet 2016)
Langue : Instrument de recherche rédigé en français
Règles de description : Cet instrument de recherche a été élaboré conformément aux recommandations de la norme ISAD(G) : norme générale et internationale de description archivistique (seconde édition) et de la DTD EAD 2002 (deuxième version). L'indexation a été réalisée d'après la note d'information DITN/RES/2007/008 relative à la normalisation des descripteurs et le Thésaurus pour la description et l'indexation des archives locales anciennes, modernes et contemporaines.